Sèvres et Meudon, quand l'élégance et le charme définissent le marché immobilier

Le département des Hauts-de-Seine est réputé pour sa qualité de vie, plus au vert qu'à Paris mais disposant de tout le confort culturel et sportif souhaité. Sèvres et Meudon, deux villes voisines, sont des figures de proue du 92. Appréciées pour leur charme singulier et de nombreuses infrastructures, elles séduisent au-delà des frontières hexagonales. Bien qu'elles aient des spécificités assez similaires, elles gardent une identité qui leur est propre.

Afin de mieux cerner ces deux communes et leur marché immobilier respectif, Marcel Mikart, président Beverly Sèvres et Meudon et gérant de l'agence Nestenn sur les deux communes, analyse leurs particularités et la tendance du moment ainsi que les évolutions à prévoir.

« En soi, le marché immobilier sur Sèvres et Meudon est assez identique mais si vous demandez aux habitants, ils ne seront pas d'accord, chaque ville a son univers », explique-t-il.

Il ne reste plus qu'à les percer à jour !




Sèvres : la volupté dynamique

La ville de Sèvres bénéficie d'une localisation rêvée, bien garnie en transports en commun, à proximité de la capitale, bordée par le parc de Saint-Cloud et en face de Boulogne, son cadre est idyllique.

« Rive droite, on va à la Défense, rive gauche on va à Montparnasse, c'est une ville proche de Paris, où il fait bon vivre », argumente Marcel Mikart.

Sèvres déploie des arguments qui touchent les familles, notamment la réputation du collège international accueillant de nombreux élèves anglo-saxons ou enfants d'expatriés. La ville attire des parents soucieux que leurs enfants fréquentent des écoles renommées.

En dehors de cette clientèle, Marcel Mikart rappelle qu'en majorité les clients viennent de la capitale et apprécient l'environnement huppé et vert de Sèvres d'autant que la ville dispose d'un nombre appréciable de grandes maisons avec jardin.

« Nous avons beaucoup de Parisiens qui vendent leur appartement 900.000 euros et achètent une maison à Sèvres 1.200.000 euros pour avoir enfin leur jardin. On voit beaucoup de quarantenaires avec deux ou trois enfants. Ils en ont assez de la poussette dans les rues de Paris et viennent chercher le calme tout en restant proches de la capitale. »


Meudon : le charme bien placé


Si de nombreuses familles s'installent à Sèvres pour le collège international, on retrouve cet argument pour Meudon qui est tout aussi bien desservie en transports, que ce soit par le train ou le bus. Son petit plus tient en quelques éléments de distinction comme l'Observatoire de Paris, le charme de son centre-ville, ses petits quartiers ou encore la place Stalingrad.


Le marché immobilier familial se développe de plus en plus en raison de la possibilité d'acquérir des maisons avec de belles surfaces. Toutefois, le gérant de Nestenn Sèvres-Meudon insiste sur la vivacité du marché des deux ou trois pièces qui « se vendent comme des petits pains ». Bien que la tendance d'acheter un bien avec extérieur ait ralenti la vente de certains appartements sans balcon ou terrasse, ce phénomène tend à se rétracter. Les petites surfaces font face à une forte demande.

Ainsi, Sèvres et Meudon figurent parmi les villes les plus appréciées des Hauts-de-Seine, bien sécurisées avec un charme qui ravit ses habitants et visiteurs. Leurs caractéristiques et atouts leur confèrent un attrait immuable, covid ou non, elles savent séduire une clientèle huppée et inscrivent leur aura dans le temps.

28 vues0 commentaire