Rechercher
  • Beverly_France

Qui sont les acheteurs de l'immobilier haut de gamme ?

Au sein des réseaux de prestige, les agences sont unanimes pour affirmer que les profils des acheteurs se transforment au fil des ans. Alors qu'un style costume-cravate primait il y a quelques années, désormais, des trentenaires à la tête de fortunes imposantes peuvent se présenter en jean-basket. De facto, c'est le secteur entier de l'immobilier haut de gamme qui en est impacté et évolue pour adapter ses services à des clients plus modernes.

En moyenne, 30% du marché est détenu par des heureux fortunés de moins de 40 ans qui n'ont pas les mêmes habitudes et usages que leurs aînés. Par exemple, il arrive que des transactions soient conclues sur les réseaux sociaux notamment Instagram.





Modernes, insatiables et connectés, les jeunes acquéreurs inscrivent leur marque


Ces jeunes acquéreurs, également appelés les Millenials et nés aux alentours des années 1990, sont souvent issus du secteur des nouvelles technologies et y sont indubitablement familiers. Serial-entrepreneurs ou as de la finance, français ou souvent anglo-saxons, ces jeunes acquéreurs ont un profil tourné vers la modernité et la consommation du luxe via des biens insolites et connectés. Forte d'un tempérament neuf, leur demande ne correspond plus aux standards de leurs parents. Les deux destinations les plus prisées sont Paris et la côte méditerranéenne notamment par les anglo-saxons.


Deux particularités majeures distinguent ces riches Millenials : ils sont connectés et très volatiles. De plus en plus exigeants, ils n'hésitent pas à saisir les meilleures opportunités et sont difficiles à fidéliser. Habitués à un monde où règne la rapidité et flanqués d'une réputation d'éternels insatisfaits, ils sont souvent impatients et se laissent tenter par des biens de prestige en seulement quelques jours ou quelques heures. Des enquêtes ont récemment mis en exergue le phénomène des ventes flash visibles à Paris, comme nous l'avions mentionné dans un précédent article.


Un défi relevé par la digitalisation des services immobiliers


Les agences immobilières haut de gamme prennent toute la mesure de ces changements. Aguerris à un type de communication jeune et rapide, les Millenials orientent les spécialistes de l'immobilier de prestige vers les réseaux sociaux sous un panel large : Facebook, Twitter, les visites virtuelles via Skype, SnapChat, les blogs ou encore Instagram. Ces derniers défendent avec ferveur le bien fondé de l'utilisation d'Instagram par exemple dans l'optique de recevoir des contacts et mettre en avant leurs perles immobilières.

Valoriser avec soin son e-réputation devient un incontournable. Les nouveaux riches conçoivent parfaitement d'acheter une propriété repérée sur les réseaux sociaux. Face à l'émergence de ce besoin d'instantanéité, les agences prônent la réactivité et s'impliquent sur les médias connectés.


Reposant sur un processus d'achat nouveau, ces Millenials révolutionnent les pratiques de l'immobilier de luxe. Ils s'orientent également vers des biens plus modernes qui assurent un confort de vie. Mettant en exergue la smart house, ils apprécient les espaces offrant sécurité, aisance et maximisant les services domotiques.