Rechercher
  • Beverly_France

Que signifie être bien chez soi ?

Le confinement et la dynamique du télétravail découlant du contexte sanitaire ont contraint les Françaises et les Français à se questionner sur ce qu'ils attendent de leur logement. Pour preuve le nombre conséquent de consultations d'annonces immobilières sur les portails de référence, y compris pendant les deux mois de fermeture des agences et la ruée vers l'achat dès le mois de mai. D'ailleurs, les prix de l'immobilier ont même continué à augmenter les mois suivant le déconfinement, avec 0,4% de hausse en moyenne sur l'ensemble du territoire en juin. Pour finalement, sur un an, établir une hausse à 5% en moyenne.





Passant davantage d'heures chez soi, l'art de vivre adopte une définition neuve qui recouvre une nouvelle contenance, plus affirmée et plus réfléchie. Que recherchent les Français pour vivre sereinement et en disposant de toutes les commodités ? Quelles adaptations doit entreprendre l'immobilier haut de gamme pour satisfaire ses clients toujours plus exigeants ?



Besoin d'espace, d'air et de vert


Locataires ou propriétaires font unanimement part d'un manque d'espace et d'un besoin de verdure. En matière de haut de gamme, le marché des résidences secondaires a été saisi par cet engouement qui a dynamisé les ventes cet été. Que ce soit pour des locations saisonnières ou une acquisition, les clients des grandes métropoles sont en quête de vacances de rêve en France, dans un cadre qui les dépayse que ce soit à la campagne, à la mer ou à la montagne.


Les acquéreurs recherchent des biens spacieux où, par exemple pour les familles, chaque enfant a sa chambre. La question de la hauteur sous plafond est aussi à prendre en compte dans la mesure où les Français grandissent (+7 cm en 60 ans) et afin d'éviter de se sentir à l'étroit et tassé. Dans les logements récents, la hauteur sous plafond mesure 2,40 m.


Des pièces compartimentées mais pas trop


L'envie d'espace se ressent dans l'aménagement des intérieurs pour lesquels la tendance est au décloisonnement. On veut une pièce à vivre ouverte sur la salle à manger et la cuisine. 3 fois plus de personnes interrogées pour l'enquête menée par l'association Qualitel sur la qualité du logement préfèrent un double séjour plutôt qu'une salle à manger distincte.


Toutefois, subsiste l'idée que chaque pièce a une fonction qui lui est propre. Elles sont alors délimitées par des éléments décoratifs ou autres astuces architecturales. En parallèle, les annonces font désormais la part belle à la possibilité d'avoir une pièce dédiée au travail, ce qui est un véritable atout face au recours massif au télétravail. Le descriptif de certaines annonces précise même dès le titre que le bien dispose d'un bureau.



Bien vieillir chez soi

Le logement doit prendre en compte l'évolution de la vie. S'il doit s'adapter au télétravail, il doit également considérer un aménagement adéquat pour les personnes vieillissantes. L'intérieur va évoluer en fonction de l'âge de ses occupants, notamment parce que les Français de plus de 60 ans sont deux tiers à vouloir passer le reste de leur vie dans leur logement.



Le plus d'un lieu de vie est sa capacité à évoluer et à proposer des solutions aux contraintes infligées par les aléas de la vie et pour faire face aux envies changeantes. Les biens les plus appréciés sont ceux qui se soumettent le plus facilement au mode de vie de ses occupants et dans lesquels il ne reste plus qu'à peaufiner la base en imposant sa griffe en matière de style et d'ambiance.