Rechercher
  • Beverly_France

Pourquoi Paris fait rêver les fortunes du monde entier ?

Paris a créé la surprise dès ce début d’année. Alors que les manifestations sociales et les grèves faisaient craindre des retombées négatives en matière d’immobilier de prestige, la niche se porte à merveille et se surpasse puisque Paris est en tête des villes les plus attractives pour les ultra-riches.


Mais qui sont-ils ? Ils sont appelés les UHNWI – Ultra high net Worth Individual- comprenez plus de 30 millions de dollars d’avoirs, nets de dette. Ils sont 246.000 dans le monde aux rêves insatiables de luxe et à l’envie farouche de placer leur argent, en particulier dans l’immobilier, un placement qui rapporte bien surtout à l’international. Prenez Paris, par exemple, ses prix dans le haut de gamme ont augmenté deux fois plus vite que la moyenne du marché.





Les ultra-riches plébiscitent la capitale française


Profitant du Brexit, de ses taux d’intérêt faibles et de son attractivité économique, Paris a fait un grand boom et se hisse au sommet des villes les plus attractives auprès des ultra-riches alors qu’elle était encore cinquième l’année dernière. Elle a échangé sa place avec Hong-Kong qui subit sa crise sociale de plein fouet avec des prix de l’immobilier qui ont chuté de 20% sur les six derniers mois.


Restent derrière Paris, New-York, Tokyo et Los Angeles. Madrid et Lisbonne figurent dans le top 10 et Londres se maintient à la 6ème place en dépit du Brexit qui n’a finalement pas fait diminuer les prix de manière vertigineuse.


Paris, l’exception mondiale


La capitale française enregistre, pour la quatrième année consécutive, une hausse des transactions et des prix. Elle brille également par la rapidité des délais de vente, avec un nombre conséquent de biens trouvant preneur en moins de 72 heures, de quoi la distinguer des autres villes mondiales plus modérées notamment auprès des Américains.


«Tant que le gouvernement et les médias ne relaient pas massivement ces tensions outre-Atlantique, les Américains restent très attachés à la France et à Paris en particulier, explique Jean-Christophe Thouait, CEO de Barnes États-Unis. Ils apprécient l’“esprit village” car ils sont curieux de connaître l’histoire du quartier où ils vont résider».


Paris évolue au sein d’une clientèle éclectique. Par exemple, 40% des ventes sur la rive gauche et dans le Marais sont le fait d’acquéreurs étrangers. Le contexte des Jeux Olympiques de 2024 et des projets du Grand Paris souffle un vent nouveau qui dynamise le marché avec des prix croissant de 5 à 10% selon les quartiers.


Les Millennials en quête de biens qui ont une signification


Selon le Boston Consulting Group, les Millennials représentent 32% des achats sur le segment luxe à l’heure actuelle mais devraient représenter 50% d’ici 2025, s’érigeant comme l’avenir de ce marché. Ils ont entre 21 et 39 ans, à 66% issus de l’entreprenariat, et sont sensibles aux enjeux climatiques et environnementaux. Ces questions sont essentielles pour eux et les poussent à payer plus cher pour quelque chose qu’ils estiment juste et durable.


Un rayonnement régional


Si cette effervescence se cantonnait à la capitale et son halo depuis plusieurs années, son rayonnement atteint désormais toute la France en suivant toutefois d’autres logiques puisque ce marché est centré sur les résidences secondaires. Une reprise notoire s’observe en Côte d’Azur et dans les stations de montagne qui sont réinvestis par les familles françaises. Mais même les zones délaissées jusqu’alors sont devenues attractives. Dans certaines régions, les prix augmentent de 2 à 5% voire 10% dans les métropoles.