Rechercher
  • Beverly_France

Les fortunes du monde entier à l’assaut de l’immobilier haut de gamme tricolore

Cet été, le moral des acheteurs aisés est au beau fixe et la France en tire pleinement bénéfice. D’après le baromètre du portail d’annonces Belles Demeures publié chaque année en juin, 59% des acquéreurs disposant d’un budget d’au moins 1,5 million d’euros estiment que la période est propice à investir dans l’immobilier français, alors qu’ils n’étaient que 46% en 2018.


Pour beaucoup, la politique menée par le président Emmanuel Macron se traduit par une hausse de l’attractivité du pays à travers le monde en parallèle de fondamentaux qui maintiennent une bonne santé. Les acquéreurs sont français ou étrangers et, si Paris reste la destination privilégiée, les côtes atlantique ou méditerranéenne font une belle percée.






Les expatriés londoniens réinvestissent Paris


Les prestigieux arrondissements parisiens sont plébiscités par les familles françaises et européennes de Londres qui anticipent l’atmosphère de crispation autour du Brexit relancée par l’arrivée de Boris Johnson. Les appartements bourgeois proches des « bonnes écoles », qui plus est bilingues, font face à une demande qui explose. Les familles recherchent des biens de 3 ou 4 chambres, idéalement avec une terrasse. La demande se bousculant, elles louent faute de trouver l’heureux élu.


Des achats guidés par la passion


La pierre conserve son statut rassurant d’investissement stable loin des aléas boursiers. L’argent économisé prend une forme concrète qui véhicule un patrimoine symbolique puissant. Sans se figer sur des considérations financières, l’immobilier haut de gamme français fait des envieux car la France est une terre à la réputation élégante, aux villas et immeubles de caractère qui séduisent nationaux et étrangers.


Alors ici, le critère dominant devient la vue. Par exemple, celle sur la tour Eiffel entraîne une hausse de 15% des prix dans le 8e arrondissement et jusqu’à 23% dans le 16e. De même, les hauteurs sous plafond figurent parmi les éléments clés d’un bien haut de gamme.


La tendance des locations de villas de luxe en plein essor


Si cette activité n’est pas réservée à l’immobilier haut de gamme, elle y est particulièrement lucrative et routinisée. De plus en plus de propriétaires mettent en location leur résidence secondaire quand ils n’y sont pas. Même des vedettes s’adonnent à cette pratique. Tous types de prestations sont offerts, piscine, sauna, terrains de tennis, billard, hammam… Des luxueuses villas ou appartements sont mis en location aux quatre coins de l’hexagone pour des vacances, un week-end ou tout simplement le temps d’un mariage ou d’un anniversaire.


L’attrait des investissements atypiques persiste


Forgé par des constantes assez immuables, l’immobilier de luxe ne se déplace guère de régions ou de quartiers, bien que certains espaces comme le bassin d’Arcachon s’ouvrent à la clientèle étrangère, mais met les projecteurs sur des biens au cachet inimitable. Des anciennes cabanes ostréicoles revisitées par le showbiz, des maisons de maître, des châteaux rénovés conservant leur charme d’antan, une villa nichée sur un cap à la mode, les investisseurs sont friands de biens ayant une histoire, du vécu qu’ils transportent à travers les époques et d’opportunités que le paysage laisse entrevoir. Ces biens sont porteurs du cachet français et plaisent à l’étranger.


Les Français sont loin d’être les seuls à raffoler des résidences tricolores. L’image de la France a éveillé les passions aux quatre coins du monde et entraîne une demande toujours tirée à la hausse.