Rechercher
  • Beverly_France

La tendance montante de l'immobilier haut de gamme écologique

En matière de préservation de l'environnement, une mauvaise réputation a longtemps collé à la peau de l'immobilier haut de gamme. L'image de villas énergivores qui dénotent avec l'environnement alentour tendaient à s'imposer. Toutefois, face à l'urgence du réchauffement climatique et du poids qu'occupe l'habitat dans son évolution, le secteur s'est rapidement adapté. Les mentalités ravivées par les jeunes générations et des architectes innovants mettent en exergue un habitat plus durable en adéquation avec les valeurs de protection de la planète. Le luxe oui, mais pas au détriment du bien-être de la biodiversité.





L'immobilier de luxe durable et dans l'air du temps


Autrefois, l'exigence d'un bien luxe était incompatible avec l'écologie ou du moins s'en souciait peu. Désormais, les constructeurs se sont adaptés à l'engouement pressant pour des propriétés eco-responsables. Les acquéreurs, souvent des jeunes riches, recherchent une tranquillité matérielle tout en se sentant investis d'une responsabilité morale en pensant aux générations futures.


Les biens de luxe cherchent une nouvelle concordance avec la nature. Le charme de l'authentique et de l'art brut des matériaux et du décor s'est imposé petit à petit. Les mentalités ont pris conscience de l'impact de l'habitat dans le contexte de dérèglement climatique. L'osmose avec la nature et le respect de normes environnementales sont devenus des must have en matière de luxe. La crise sanitaire a d'autant plus amplifié la nécessité de se rapprocher de la terre et de l'adoption d'un mode de vie sain tant pour soi que pour la planète.



L'innovation au service de la nature


Les critères d'une propriété luxe et écologique recoupent trois grands domaines : la végétation, des matériaux naturels et une optimisation des énergies.


  • L'un des premiers aspects de cette révolution est la proximité avec la nature, les villas s'intègrent alors aux paysages. Les dites propriétés se vivent en vert. La liaison avec l'extérieur est omniprésente à tel point que les frontières entre intérieur et dehors sont floues. Les végétaux sont accueillis dans toute la maison, sur les murs voire sur le toit, et confèrent une ambiance relaxante. Les espèces choisies pourront se reproduire de manière organique.

  • Lors de la rénovation ou de la construction, les matériaux choisis doivent avoir une faible empreinte écologique d'où la sélection de matériaux locaux naturels qui seront en harmonie avec l'environnement. Ils seront aussi triés pour leur durabilité en misant sur ceux biosourcés issus de matières renouvelables. Ces constructions « bas carbone » utilisent par exemple du bois massif contrecollé.

  • En dehors de leur atout économique, les sources d'énergies renouvelables offrent des solutions intéressantes comme les panneaux solaires et le contrôle de température géothermal. En parallèle, des techniques d'architecture permettent d'optimiser l'ensoleillement et les technologies vertes se multiplient aujourd'hui afin d'apporter des résultats viables dans un moyen et long terme.


En ce qui concerne l'écologie dans l'immobilier, l'enjeu était de taille mais le secteur relève le défi avec brio. Le génie écologique a de beaux jours devant lui en façonnant un habitat moderne et toujours plus confortable.