Rechercher
  • Beverly_France

La pierre, un idéal qui fait sens

Mis à jour : juil. 31

La crise sanitaire a soulevé des interrogations, elle a engendré des remises en question et une quête de sens. La vie a pris un tournant nouveau où doit primer la sérénité. Ces conclusions se répercutent sur l'immobilier car, le logement et, de manière plus générale, le patrimoine sont les carcans de notre bien-être. Les acquéreurs recherchent avant tout un lieu privilégié pour se ressourcer et se sentir en sécurité, d'où la multiplication des requêtes pour des maisons avec jardin en zone citadine où se mêle également un air de campagne à l'instar des Yvelines ou des Hauts-de-Seine.


Le caractère ancien de la pierre ou sa garantie de confort accordent une jouissance puisée dans l'histoire à ses propriétaires et une manière de vivre plus douce. L'acquisition d'une vieille bâtisse au puissant cachet ou celle d'une villa moderne possédant un système de sécurité perfectionné fait sens dans un monde en turbulences.





Un héritage dense ravivé, preuve d'endurance


A travers la multitude des habitations d'antan, nous nous remémorons. Nous faisons revivre un passé dont les pages ne sauraient se tourner. Mais surtout, les maisons anciennes nous offrent une durabilité envieuse, une persévérance dans le temps que nous lorgnons et que nous tentons de cultiver à tout prix.


Les matières naturelles comme la pierre séduisent par un esthétisme pur et, en parallèle, signent un réconfort sans fioriture. La construction utilise d'ailleurs de plus en plus ce type de matériaux parce qu'ils s'inscrivent sur du long terme dans un souci contemporain de préservation de l'environnement. Ils lient passé et futur en nous incluant comme acteurs de cette prolongation.


Un art de vivre plus pur


Au-delà des matériaux, le type de biens en lui-même inspire une nouvelle manière de vivre tant espérée durant le confinement. Le logement reflète nos préoccupations, c'est pourquoi, à l'heure actuelle, les acheteurs se ruent vers des habitations bénéficiant d'espaces extérieurs entre un train de vie citadin et des aspirations plus vertes. Ils souhaitent un refuge authentique aux qualités soignées en adéquation avec une époque perturbée.

L'achat ne se résume pas à des plaisirs fugaces mais il sert à envisager un futur sain. Par exemple, la rénovation de châteaux ou le réaménagement en habitation de moulins à eau, d'usines, etc prouvent que l'humain a marqué l'histoire et qu'il continue de le faire en adoptant une visée positive. Le coronavirus a amplifié cette cassure en tant que nous nous inscrivions trop dans un présent furtif. L'héritage immobilier illustre un art de vivre régénéré encore plus poignant désormais.


Le réconfort économique, une valeur refuge


En dehors des considérations psychologiques ou historiques, l'immobilier reste un placement sûr aux yeux des investisseurs qui maximisent la sécurité et le long terme. D'un point de vue financier, la constitution d'un patrimoine solide reste le meilleur moyen de diversifier ses revenus et d'affronter la possibilité d'une crise économique. Les Français mettent un point d'honneur à l'acquisition d'un patrimoine avec le souci de la transmission aux enfants.


La pierre apporte des opportunités d'optimisation fiscale très intéressantes et se positionne parmi les placements les plus stables, notamment en période d'inflation. De plus, bien que les taux des crédits immobiliers aient légèrement augmenté, ils demeurent proches des niveaux les plus bas historiques.