Rechercher
  • Beverly_France

La pierre au service de la culture et du ludique

En juin prochain, un jeu inédit sera proposé au public à l’Opéra Garnier de Paris : un jeu d’évasion ou escape game, « Inside Opéra ». Les participants devront résoudre l’énigme du fantôme de l’opéra. A quelques pas de là, dans le Galerie des Gobelins, une exposition sur les grands peintres de 1918 à 2018 prendra place jusqu’en septembre 2018. L’idée a également été utilisée lors de la « Nuit des musées » le week-end dernier où ont été organisés des « quêtes enchantées », un speed-dating avec un scientifique », des « escape game » et autres jeux originaux. En termes de jeux et lumières, on peut citer les illuminations de la ville de Chartres produites sur les monuments et bâtiments du centre-ville faisant de ce spectacle la plus grande illumination patrimoniale au monde. Versailles n’est pas en reste non plus avec son événement annuel des « Grandes Eaux Musicales ».





Les bâtiments de renom ou les monuments nationaux deviennent des lieux tendance pour mettre en œuvre des événements ludiques et réunir un public varié et nombreux. Comment la pierre participe à créer un univers spécifique et à renforcer le côté ludique et esthétique de l’événement ?


La beauté de l’art exposé multiplié par un charme architectural atypique


Les événements de type sons et lumières ou exposition d’art dévoilent une dualité de la beauté : la beauté des monuments et la beauté du spectacle. Ce duo joue en symbiose et se renforce l’un l’autre pour offrir au public un spectacle complet. C’est dans une vision presque hégélienne que les deux arts se nourrissent mutuellement.


Prime également l’idée d’universalité devant des événements qui s’adressent à tous les publics de tous horizons. Les événements culturels permettent de découvrir avec un autre œil le patrimoine architectural français. Les spectateurs sont dans une phase de fascination et sont davantage enclins à porter un jugement de goût favorable. Ainsi, les différents arts ne s’additionnent pas, ils se décuplent afin de créer des sensations inédites. Ce sont ces sentiments qui permettent d’atteindre la contemplation nouvelle de la pierre.


La pierre dans un tournant ludique


Les bâtiments et monuments historiques ne sont pas qu’admirés, ils sont questionnés et interviennent directement dans l’expérience culturelle. Dans le cas de l’escape game de l’Opera de Paris, le bâtiment constitue la pièce maîtresse du jeu. Il n’est plus question de monument froid et austère mais bien d’adhérer à un univers insolite. C’est le public qui se fond dans le décor et ce même décor devient l’élément central du jeu. Il en va de même pour les fêtes estivales dans les châteaux en France.


Dans divers secteurs, comme le marketing, le jeu se tient au cœur de l’expérience. L’immobilier et l’architecture adhèrent aussi à cette logique.


Des monuments anciens pour donner un second souffle au passé


Expositions, organisation de jeux ou festivités de tout ordre érigent les monuments du passé comme les espaces contemporains de l’événementiel. Les saveurs d’antan prennent vie autrement, modernisées mais aussi authentiques qu’auparavant. Le patrimoine architectural français est valorisé et revivifié. L’art moderne voire les technologies actuelles comme les effets lumineux ou sonores ou la réalité virtuelle soulignent l’esthétisme des monuments du passé et leur intemporalité. Ils se déclinent à toute époque, sous des formes diverses.


Ces expérimentations sensorielles multiples permettent d’accéder à des atmosphères inédites et la pierre joue un rôle moteur. Cette dernière devient vivante et expressive. C’est d’ailleurs ce que les acheteurs recherchent dans le choix d’un bien immobilier : un logement qui ne demeure pas statique mais qui s’adapte à leurs besoins, qui dispose d’un charme propre mais qui se plie aux derniers critères de modernité.