Rechercher
  • Beverly_France

L’immobilier de luxe s’envole en France au premier semestre 2019

2018 avait été une année d’exception et les résultats du premier semestre 2019 étaient très attendus. Et ils n’ont pas déçus. Le segment haut de gamme atteint des sommets à Paris et dans de nombreuses régions qui retrouvent une attractivité auprès d’une clientèle aisée. Selon les derniers chiffres du baromètre annuel de Belles Demeures, sur les 6 premiers mois de l’année, les prix du haut de gamme ont progressé de 10,6% en un an.





L’offre étant toujours inférieure à la demande, les prix sont tirés vers le haut. En moyenne, un bien de prestige se négocie 1,67 millions d’euros avec un mètre carré avoisinant les 7.760 euros/m² sur le territoire français.

Paris conserve sa place privilégiée dans le cœur des investisseurs. L’environnement reste le critère de choix pour 55% des futurs acquéreurs, vient ensuite la vue. Les appartements familiaux ont toujours la cote, surtout ceux situés à proximité des bonnes écoles. La hausse est particulièrement visible dans le département des Hauts-de-Seine, les prix ont augmenté de 4% dans certaines villes comme Neuilly-sur-Seine voire 6% à Boulogne Billancourt.


En dehors de la capitale, d’autres régions séduisent les portefeuilles. La région PACA et la côte normande retrouvent un nouvel engouement. L’heure est aussi aux stations balnéaires chics sur la côte atlantique notamment le Bassin d’Arcachon qui est devenu une destination mondiale en moins de 10 ans.


Une clientèle d’exception donne une nouvelle impulsion


Les acquéreurs de biens haut de gamme estiment, pour 59% d’entre eux, que le moment est idéal pour acheter.


Le dynamisme immobilier global sur le secteur luxe est entretenu et amplifié par le retour des acheteurs étrangers très fortunés disposant d’un budget compris entre 30 et 50 millions d’euros, parfois plus. A ceux-ci s’ajoutent les Français et Européens de Londres qui rentrent au bercail ou du moins s’assurent un éventuel retour en France en prévision de l’instabilité insufflée par le Brexit.

Parmi la clientèle étrangère, on note une importante présence asiatique, anglaise et américaine.


Un contexte idéal encouragé par des taux vertueux


« Le marché immobilier de prestige a connu 3 années explosives, tant en termes de prix qu'en nombre de transactions. Les fondamentaux sont excellents, les taux bancaires participent naturellement à ce dynamisme, la demande plus forte que l'offre a favorisé la progression des prix qui atteignent un niveau record » détaille Thibaut de Saint-Vincent, le président de Barnes.


Grâce aux taux d’intérêt qui vont de record en record, les ventes sur ce segment sont pleinement encouragées, d’autant que cette catégorie d’acheteurs font partie des meilleurs profils et bénéficient de facto de ristournes et autres avantages supplémentaires de la part des banques. Sur le plan de l’IFI, cet impôt n’a finalement pas écorné les aspirations d’investissement immobilier.


Ainsi, les prix et volumes de vente sont en hausse au premier semestre 2019 dans le secteur luxe. Cette tendance reflète une volonté de s’approprier un style de vie confortable complété par un art de vivre authentique. Les professionnels du secteur ont toutefois conscience qu’à travers des perspectives positives de l’avenir, le marché devra tendre vers une stabilisation des prix et des ventes.