Rechercher
  • Beverly_France

L’immobilier de luxe français favorisé par un cocktail national et international gagnant

Comment l’environnement actuel et récent explique le regain de croissance de l’immobilier de luxe français de ces derniers mois ?





L’année 2017 fut caractérisée comme ayant été exceptionnelle par les professionnels de l’immobilier haut de gamme. Elle marque un tournant historique et, pour l’heure, 2018 marche sur ses pas. Ces derniers mois se caractérisent par un volume de transactions record jamais vu depuis 2011. Se détachent aussi des particularités inattendues comme des ventes flash de plus d’un million d’euros réalisées en moins de 48 heures. Quelles variables expliquent ce renversement de tendance ? Comment agissent-elles de concert?


Effet Macron, les élections comme reconquête de la confiance des acheteurs


2013-2015 sont synonymes d’années funestes pour l’immobilier haut de gamme. Le contexte politico-économique général laisse planer un avenir incertain. Or, l’élection de l’actuel président de la République française, Emmanuel Macron, a ravivé une assurance perdue grâce à des perspectives en termes de patrimoine ou de rentabilité remarquables. Les investisseurs se permettent des achats qu’ils avaient repoussés dans le temps. De même, l’IFI qui avait fait émerger de virulentes polémiques n’a pas eu de conséquences lourdes.


Le retour des français expatriés et des étrangers


Le second effet politique jouant directement sur l’immobilier français est le Brexit. En effet, les Français expatriés à Londres se retrouvent face à un dilemme : rester en Angleterre ou rentrer en France. Devant des discussions qui se sont éternisées en 2017 à Bruxelles, nombreux ont fait le choix d’acheter un pied-à-terre dans l’Hexagone, principe de sûreté mais aussi d’investissement dans la mesure où, par exemple pour Paris, les prix coûtent 25 % moins chers qu’à Londres mais devraient augmenter rapidement.


Les conséquences des décisions politiques émanant du nouveau gouvernement ont redoré l’image de la France et des possibilités liées à un investissement immobilier. Paris, ville prisée quand il est question de biens prestigieux, a vu le nombre d’investisseurs américains doubler par rapport à 2016, ce qui se comprend également par la bonne santé de la bourse américaine. On note également une présence moyen-orientale et européenne qui s’accentue. Les Chinois profitent aussi de leur économie florissante.


Des taux d’intérêt alléchant et une possibilité d’emprunt facilitée


Deux données mathématiques se mariant agréablement favorisent les projets des acheteurs pouvant plus aisément prétendre à des biens haut de gamme. Les banques sont en quête de nouveaux clients et bénéficient de la politique monétaire très arrangeante au niveau des banques centrales européennes. Les taux d’intérêt demeurent bas et les possibilités de contracter un crédit semblent favorables.


Un marché disponible qui se prête au contexte


Les stocks de logements étaient conséquents suite aux années sombres 2013-2015. Ils se sont accumulés au fur et à mesure. Ils commencent toutefois désormais à s’amenuiser, ce qui a conduit à une hausse des prix. Elle fut comprise entre 5 et 10% dans la capitale en 2017. Les acquéreurs ont opté pour une montée en grade de leurs biens. Ainsi, ils se sont dirigés vers des habitations mieux localisées ou plus grandes que ne l’étaient celles qu’ils possédaient déjà.


Au vu des résultats du premier trimestre 2018, la tendance semble s’accentuer. Les agences spécialisées dans l’immobilier haut de gamme notent une effervescence assez inhabituelle, la période après les fêtes de fin d’année se prêtant plutôt à des comportements d’achat timides. 2018 présage de devenir un grand cru et de détrôner son aînée.