L'immobilier à Montrouge, le charme du village de province en bordure de la capitale

Les villes de la petite couronne parisienne connaissent un important engouement du fait de leur proximité avec la capitale et de leurs prix qui permettent d'acquérir un bien plus spacieux et parfois bénéficiant même d'un extérieur. Montrouge fait partie de ces villes à succès qui ne cessent de se développer tout en conservant leur aspect village de province. Bien que le marché immobilier de Vanves et de Malakoff se distinguent, on y retrouve également des spécificités communes avec Montrouge.

Virginie Blanchard, conseillère immobilier chez IAD et présidente Beverly Montrouge, Vanves et Malakoff, analyse ces marchés typiques d'une tendance décuplée par la crise sanitaire. Elle insiste sur leur potentiel et la douceur de vivre de Montrouge, ville qu'elle affectionne particulièrement, y habitant depuis treize ans.



L'immobilier à Montrouge : la course aux petites maisons et aux grands espaces

C'est bien connu, il est plutôt ardu de trouver une maison à Paris intra-muros alors les Parisiens n'hésitent pas à franchir le pas et à investir d'autres villes sans s'éloigner pour autant. Montrouge, Vanves et Malakoff s'érigent alors comme destinations de choix se situant aux portes de Paris.

« Cet essor des Parisiens vers Montrouge et les villes voisines avait déjà commencé avant le covid, ils avaient déjà fait grimper les prix immobiliers. Mais la situation sanitaire a amplifié le mouvement », observe Virginie Blanchard. Les Parisiens gagnent une pièce en plus. Ce sont les appartements familiaux, très spacieux qui sont recherchés sur le secteur ».

A Montrouge, il est possible d'acquérir un bien avec une terrasse. Il y a davantage d'extérieurs sur Malakoff. En termes de prix immobiliers, ceux de Vanves et Montrouge sont assez similaires.

Montrouge, à la croisée de la sérénité et de la vie parisienne animée

Montrouge se distingue par le charme de ses quartiers aux petites maisons mais aussi par sa quiétude et son dynamisme commerçant.

« On se connaît tous. Il y a beaucoup d'entraide entre voisins, entre parents d'élèves. La ville est très développée en termes de magasins de bouche. On a la sensation d'être en province aux portes de Paris», ajoute la présidente Beverly Montrouge, Vanves et Malakoff.

Les écoles sont connues pour leur bonne réputation. A Vanves, le collège-lycée Michelet est réputé comme l'un des meilleurs lycées des Hauts-de-Seine ce qui en fait un argument majeur pour les familles soucieuses de l'avenir de leurs enfants.



Des villes qui se projettent vers l'avenir

Montrouge fait partie de la Métropole du Grand Paris depuis 2016 et la mairie poursuit une logique dynamique dans l'optique de développer tous les quartiers, y compris ceux plus isolés. Virginie Blanchard insiste sur l'immense potentiel de l'ensemble de la ville. Malakoff a également d'audacieuses possibilités.

« Il y a du potentiel en restaurant, en créant des extensions pour obtenir de belles propriétés avec jardin », explique-t-elle.

Les lignes 13 et 4 du métro avec une extension jusqu'à Bagneux ont donné un coup de fouet au marché immobilier de Montrouge. Depuis le début des travaux de la ligne 4, en août 2015, les prix y ont augmenté de 26,2%. La ville dispose également d'un réseau de bus fourni. Cette densification des transports en commun garantit un dynamisme stable dans le temps.

Ainsi, Montrouge, Vanves et Malakoff fournissent des indicateurs solides d'un marché durable, résistant et équilibré face aux aléas conjoncturels. Virginie Blanchard est à votre écoute pour faire un point sur vos projets immobiliers dans le secteur.

152 vues0 commentaire