top of page

« Investir à Saint-Nom-la-Bretèche est un choix d’avenir », Sabrina Tourmetz

Après Noisy-le-Roi, Sabrina Tourmetz, consultante et auteure haut de gamme au sein de Beverly France, nous fait visiter Saint-Nom-la-Bretèche, ville à l’aura internationale, se situant dans les Yvelines.





Le réseau Beverly France se déploie dans tous les départements d’Île-de-France ainsi qu’en province, notamment dans les Alpes, formant les professionnels de l’immobilier aux particularités du segment haut de gamme. Les Yvelines ont connu un regain d’intérêt depuis la crise sanitaire, entre autres pour son offre fournie de maisons. Saint-Nom-la-Bretèche fait partie de ces communes qui ont une réputation dépassant les frontières hexagonales auprès des familles fortunées. D’après le dernier recensement de l’INSEE, elle compte un peu moins de 5 000 habitants.


Comment se comporte le marché immobilier ? Quel est le profil des acquéreurs ? Quels sont les atouts principaux de Saint-Nom-la-Bretèche ?


Une réputation internationale


Saint-Nom-la-Bretèche séduit les habitants du coin et de Paris mais aussi de l’étranger grâce à des avantages incomparables.


« On remarque un certain nombre d’expatriés, principalement des Américains et des Britanniques, en raison de la proximité avec le lycée international de Saint-Germain-en-Laye. Il y a même quelques célébrités. », explique Sabrina Tourmetz.


La dynamique autour des maisons s’est accentuée depuis le covid. Saint-Nom-la-Bretèche symbolise l’écrin de verdure recherché pour sa proximité avec la capitale et son cadre de vie agréable, très recherché auprès des familles. Les acquéreurs sont souvent âgés de quarante à cinquante ans avec un ou plusieurs enfants.


Une qualité de vie sereine et au vert


L’environnement huppé de Saint-Nom-la-Bretèche séduit les acquéreurs en quête d’un train de vie tantôt calme tantôt dynamique.


« En dehors des activités variées qui sont proposées dans la ville et des nombreux commerces, les habitants apprécient le golf de Saint-Nom-la-Bretèche et les espaces verts. La ville est située entre la forêt de Marly et la plaine de Versailles, » argumente Sabrina Tourmetz.





En matière de transports, la commune est bien desservie. « Il y avait déjà des transports avant l’arrivée du tram, la ligne L reliait déjà Saint-Nom-la-Bretèche à Saint-Lazare et Marly-le-Roi. On peut maintenant prendre le tram directement à Saint-Nom pour Saint-Cyr l’Ecole ou Saint-Germain-en-Laye, » poursuit la consultante Beverly.


Quels sont les biens recherchés ?


Si la ville est prisée dans sa globalité, certains quartiers se distinguent tant en termes de prix qu’en termes de volume de recherches.


« A saint-Nom, beaucoup de biens se vendent au-delà du million d’euros. La résidence du golf, par exemple, renferme des propriétés haut de gamme très prisées qui donnent directement sur le golf via des jardins ouverts. Sinon, les acquéreurs sont attirés par le centre qui se situe à proximité des commerces. Ils valorisent cette mobilité douce. Effectivement, ils peuvent se déplacer à pied ou en vélo », explique Sabrina Tourmetz.


La pierre, une valeur refuge


Comment les acquéreurs et les vendeurs réagissent à l’actualité plus maussade du moment ?


« Je note un certain attentisme de la part des acquéreurs qui restent cependant en veille. Le marché demeure dynamique car les biens sont rares. Le marché redevient normal, il se calque sur ce que l’on connaissait avant la crise sanitaire. Les prix ont flambé en 2020-2021, actuellement le marché se régule ».


Toutefois, Sabrina Tourmetz se veut optimiste quand il est question d’immobilier, un investissement tangible qui ne s’érode pas dans le temps.


« L’investissement dans la pierre est le meilleur investissement. C’est une valeur sûre, surtout dans des communes comme Noisy-le-Roi ou Saint-Nom-la-Bretèche, le marché ne va pas s’effondrer. Ce sont des environnements privilégiés où s’installer avec ses enfants reste un bon choix, un choix d’avenir. »

27 vues0 commentaire
Post: Blog2_Post
bottom of page