Rechercher
  • Beverly_France

Immobilier haut de gamme : à Paris, les ventes en moins de 48 heures se multiplient

L’immobilier haut de gamme parisien se porte à merveille et aucune ombre au tableau ne semble poindre ceci porté par un contexte favorable : le spectre du Brexit, des taux bas et l’image d’une France attractive tant pour les Français que pour les investisseurs étrangers. Ces tendances ne sont pas sans conséquence sur les transactions en elles-mêmes car si les prix subissent une hausse plutôt légère, de plus en plus de ventes s’effectuent en seulement 48 heures, un record pour des montants s’échelonnant entre 1 et 1,5 million d’euros.





Il a déjà été mention, dans un précédent article intitulé « Immobilier de luxe : quand le charme parisien opère », de la multiplication des ventes flash en matière d’immobilier haut de gamme. Cette tendance ne fléchit pas au fur et à mesure que l’année 2018 avance.


La course à l’achat, une particularité parisienne


L’appartement familial bourgeois fait partie des biens les plus recherchés. Plusieurs offres au prix sont annoncées et près de la moitié des ventes se font sans conditions suspensives de prêt.

« Elle reste très parisienne et ne se vérifie pas dans le reste de la France », rapporte Alexander Kraft, directeur de Sotheby's International Realty France et Monaco, « car ailleurs il y a encore beaucoup de stocks de biens à vendre donc les acheteurs ne sont pas pressés ».

Les acheteurs se ruent sur les biens mis en vente avant qu’ils ne puissent être publiés sur des sites spécialisés. Certains même ne prennent pas le temps de visiter le logement pour faire une offre au prix. Ce phénomène se remarque essentiellement dans le 16ème arrondissement de Paris, Neuilly-sur-Seine ou encore Boulogne Billancourt. En moyenne, en dehors de ces localités, les délais de vente ont également tous diminué entre l’année 2017 et sur les 5 premiers mois de 2018, selon le type de logement on passe de plus de 60 jours à une vingtaine de jours.


Des biens cherchant à refléter la perfection, miroir du dynamisme du marché haut de gamme


Les appartements touchés par la diminution vertigineuse des délais de vente sont ceux en parfait état, qui ne semblent montrer aucun défaut et dont la localisation est optimale. Les écoles par exemple se doivent d’être à proximité. Cette frénésie d’achat reflète la croissance du marché du luxe de janvier à mai 2018 et implique également une diminution du stock d’appartements et hôtels particuliers à vendre.


Question prix, la hausse reste légère


En termes de prix, les biens évalués entre 1 et 2 millions d’euros ne connaissent pas de hausse considérable. Par exemple, pour l’agence haut de gamme Daniel Féau, le prix moyen au m² a augmenté de 3,7% en un an. La hausse est encore plus modérée sur le segment des logements entre 2 et 4 millions d’euros.

L’attrait pour l’immobilier de luxe parisien s’explique par de nombreux facteurs dont un retour massif des Français de l’étranger poussés par les effets du Brexit notamment des cadres dont les entreprises sont renvoyées à Paris ou des entrepreneurs et investisseurs qui avaient délaissé la France en quête d’avantages fiscaux.


Si les Britanniques sont les plus friands d’investissement dans la pierre française, les Belges montrent un intérêt croissant. Les statistiques laissent donc présager un avenir confortable pour l’immobilier haut de gamme français et en particulier parisien.