Rechercher

Immobilier : comment organiser la visite d'une Demeure en éveillant les cinq sens ?

Lorsque vous souhaitez vendre votre demeure ou votre propriété, certaines astuces facilitent et visent à accélérer la transaction. On pourrait croire que les prospects font abstraction d'éléments perturbateurs comme des distractions sonores ou une décoration trop extravagante. Or, le cadre général de la visite place les potentiels acquéreurs dans une ambiance propice à la concrétisation de leur projet et les dispose ou non à vivre leurs premiers moments dans un intérieur qui les séduirait au quotidien.

Nos impressions induisant de plus lourdes décisions sont souvent fondées sur des broutilles. C'est d'ailleurs pourquoi il est conseillé de visiter un bien plusieurs fois, pour ne pas rester sur un premier sentiment qui peut être trompeur. Un simple jeu de lumière peut transformer la portée esthétique d'une pièce et offrir une expérience pleine et satisfaisante à des personnes qui n'ont jamais vu la maison.

En matière de haut de gamme, les émotions sont d'autant plus amplifiées que les acquéreurs ont des envies précises et audacieuses. Ils conçoivent qu'un bien de qualité a un certain prix mais ils sont plus regardants en matière de petits défauts. Les bruits vont donc, par exemple, participer à freiner leur immersion.




Afin de mener à bien la visite, les cinq sens de vos prospects sont à traiter avec douceur, en parcimonie. Comment présenter votre bien à son avantage ? Comment jouer sur ses qualités ? Quels détails doivent attirer votre attention ?

A quel type de visiteurs avez-vous affaire ?

Chaque personne a ses sensibilités et cerner celles de ses prospects est un atout de taille afin de gérer le spectacle que vous allez offrir à vos visiteurs. Il faut repérer trois types de personnalité : l'acquéreur visuel, auditif ou kinesthésique. Ainsi, respectivement, la personne visuelle sera vigilante quant à ce qu'elle voit. Celle plus auditive sera à l'affût du moindre bruit alentour. Enfin, celle kinesthésique portera la focale sur les trois autres sens, à savoir le toucher, le goût et l'odorat. Selon leur typologie, les prospects vont être gênés, pas forcément consciemment, par une accumulation d' « erreurs ».

Déblayons comment se traduit ces différences concrètement sur le terrain de la visite immobilière.

La préparation de la demeure

Vous ne vendez pas votre décoration ou le contenu de votre bien, toutefois, il va falloir minimiser et neutraliser certains désagréments. Une visite doit se faire dans le calme. Attention à ne pas lancer votre machine à laver juste avant que les potentiels acquéreurs arrivent. Ne laissez pas un téléviseur allumé. Les bruits parasites vont perturber votre auditeur qui sera moins enclin à se sentir bien dans votre demeure.

De même, si le premier contact avec votre bien s'est réalisé via les photos de l'annonce, il va falloir confirmer son potentiel. La décoration doit être sobre et le mobilier peut être aménagé. Ne diffusez pas d'odeurs entêtantes. Restez neutre, dans la légèreté. Enfin, même le sens de la visite joue une part importante. La découverte de votre demeure doit être un spectacle, d'où la nécessité de réfléchir à la circulation entre les pièces.

Un briefing sur la stratégie avec votre coach

En haut de gamme, les petits détails bien préparés font souvent la différence. Il n'est pas question de surcharger la présentation ni d'accabler vos visiteurs sous des tonnes de remarques. En vous procurant le livre « Vendre votre Propriété ou votre Demeure » de Beverly France, vous disposez d'un numéro gratuit vers un coach spécialisé. N'hésitez pas à lui parler de ce qu'on appelle la « Loi du silence » ou encore l'« Écoute active ».

16 vues0 commentaire