top of page

Dourdan, une notoriété royale sous un air champêtre

Cette semaine, Beverly France emporte ses lecteurs dans l’Essonne à Dourdan, une ville qui respire la campagne chic.





Au fil des mois, l’Île-de-France dévoile ses trésors. L’Essonne a attiré de nombreux acquéreurs suite à la crise sanitaire qui a développé le recours au télétravail. Luc Brindavoine, auteur et consultant haut de gamme pour le réseau Beverly France sur Dourdan et les communes environnantes, témoigne de l’originalité et de la beauté de ce territoire marqué par un passé royal et une possibilité d’espace dont rêvent les citadins.


Dourdan compte un peu plus de 10 000 habitants selon les derniers recensements de l’INSEE de 2019 et se caractérise par sa singularité tant historique que son aspect petite campagne élégante. Quels sont ses atouts pour attirer les acquéreurs ? Qui sont-ils ? Quels types de biens recherchent-ils ?


Dourdan, une ville historique marquée par les privilèges


Touristes et locaux sont friands du cachet historique de Dourdan du fait de son château, son musée et ses illustres monuments.


« Dourdan est un territoire historique en raison de son domaine royal qui a été le lieu des rendez-vous de chasse de Philippe Le Bel et Philippe Le Hardi. Au XVIIe siècle, Louis XIII offre le château à sa mère, Marie de Médicis, après l’avoir racheté. Cette dernière y fera construire un corps de garde pour loger les mousquetaires. Il deviendra même une prison », explique Luc Brindavoine.





Ainsi, Dourdan est une ville palpitante pour les férus d’histoire de France. Elle accueille d’ailleurs de nombreux touristes qui parcourent ses ruelles dans l’optique de goûter à cette histoire encore si prégnante.


Un cadre vert et sportif qui séduit une population variée


La ville attire aussi de nombreux Parisiens qui s’y installent pour télétravailler quelques jours par semaine.


« Dourdan a toujours accueilli beaucoup de Parisiens. Elle est facilement accessible par l’autoroute A10 ou le RER C qui la relie à Massy-Palaiseau et Saint-Lazare en trente minutes. Le réseau de bus est dense, très appréciable. Les acquéreurs affectionnent Dourdan parce que la ville est bordée par la verdure : la forêt domaniale de Rambouillet et la forêt domaniale de Dourdan qui va jusqu’à Saint-Arnoult. On peut y organiser des randonnées, de belles balades à pied ou en vélo », rapporte le consultant Beverly France.


Quant aux acquéreurs en quête de ce cadre de vie privilégié, ils ont un profil assez varié.


« Les acheteurs sont éclectiques. Il y a de tous les âges, des retraités comme des jeunes cadres dynamiques à la recherche d’un mode de vie serein, axé sur la campagne chic, tout en ayant toutes les commodités à proximité, aussi bien les transports que les écoles. Des écoles privées jouissent d’une très bonne réputation. Il y a tout ce qu’il faut sur place, y compris toutes sortes de loisirs », complète Luc Brindavoine.






Des biens atypiques entre passé et présent


Dourdan et ses alentours se démarquent par leur volonté de réhabiliter l’existant. La vieille pierre n’est ni démolie ni délaissée, elle est ravivée et sublimée en étant mise au goût du jour.


« Ce qu’il faut savoir c’est que Dourdan se distingue par l’aspect spacieux des biens et son offre en maisons traditionnelles. Quant aux styles d’habitation sur Dourdan et les communes avoisinantes, ils sont variés. On a des maisons d’architecte, des constructions neuves dans de belles résidences haut de gamme notamment grâce à la disponibilité de terrains à bâtir. La particularité de cette zone géographique réside dans l’originalité des biens qui peuvent être des bâtisses réaménagées. Les acquéreurs rénovent des maisons qui ont une histoire. Par exemple, une laverie et un ancien collège ont été aménagés en loft. Certaines maisons sont atypiques, ce sont des granges réaménagées en de somptueuses demeures bénéficiant de belles hauteurs sous plafond », raconte Luc Brindavoine.


En termes de budget, les maisons traditionnelles s’échelonnent aux alentours de 250 à 300 000 euros.


« Pour une demeure avec piscine, il faut compter 500 à 600 000 euros. On monte en grade selon les finitions et les matériaux choisis, pour arriver à des biens entre 800 et 900 000 euros », note le consultant Beverly France.


Quelles prévisions sur le marché de l’immobilier à Dourdan ?


Pour l’année 2023, Luc Brindavoine demeure confiant.


« C’est la bonne période pour acheter parce qu’on peut trouver des perles. Il faut rester attentif au marché car, quoiqu’il en soit, il ne va pas s’effondrer. »


Les futurs acheteurs sur Dourdan et alentours doivent rester vigilants et s’appuyer sur le rôle de valeur refuge de la pierre qui traverse les périodes.

26 vues0 commentaire
Post: Blog2_Post
bottom of page