Rechercher

Clamart voit sa cote de popularité exploser grâce à son panel de pavillons

Au Sud-Ouest de Paris, dans le département des Hauts-de-Seine, Clamart appartient à la métropole du Grand Paris. Depuis les aléas sanitaires, elle attire une clientèle parisienne de plus en plus nombreuse . Julien Ferri, président Beverly Clamart et directeur des ventes Guy Hoquet Clamart, décrypte le marché de l'immobilier dans cette ville de la petite couronne parisienne, ville dans laquelle il travaille depuis une dizaine d'années.


La crise sanitaire a modifié les habitudes de la clientèle parisienne

Malgré les confinements successifs et l'incertitude qui planait en matière d'immobilier en 2020, Clamart a vu sa cote de popularité exploser. Les Français dans leur ensemble recherchaient des biens avec extérieur et Clamart n'en manque pas.

« L'année 2020 a été une très bonne année malgré le Covid, explique Julien Ferri. Notre chiffre d'affaires a augmenté. Clamart est l'une des rares communes avec une belle offre en termes de pavillons. Les Parisiens vendent leurs beaux appartements dans la capitale pour un espace extérieur, avec du confort, un bout de jardin et la proximité du bois. Ils achètent alors un pavillon qui reste une perle rare sur Clamart.»


Le phénomène est nouveau et Clamart se détache en raison de son panel de biens avec extérieur.

« Alors qu'avant la clientèle était essentiellement clamartoise ou des communes avoisinantes, les Parisiens s'arrêtaient à certaines villes de la première couronne, celles plus proches de Paris comme Issy-les-Moulineaux ou Montrouge. Depuis le covid, ils viennent sur Clamart parce que les autres communes ne peuvent pas leur offrir ce que Clamart propose. »

Quelles prévisions pour la suite de l'année 2021 ?

A la question de savoir si ce phénomène était momentané et restreint à l'année 2020, Julien Ferri explique que la tendance se poursuit pour le printemps 2021.


« D'ailleurs, c'est la pleine saison entre mars et juillet. Il y a énormément de demandes de maisons, c'est ce qui explique la hausse des prix, il, y a des offres mais il y a tellement de demandes qu'on n'arrive pas à toutes les combler donc les prix s'envolent. Un pavillon du côté de la gare de Clamart peut se vendre entre 9 à 10 000 euros en moyenne le m² sans problème. »

Il pondère cette tendance par les aléas des actualités sanitaires qui restent imprévisibles et peuvent faire craindre des revirements sur le marché immobilier. Toutefois, malgré ce manque de visibilité à moyen terme, il note que « les pavillons à Clamart continueront à prendre de la valeur parce que la demande est forte et qu'on n'arrivera jamais à la satisfaire. C'est cette demande qui fait augmenter les prix ».


L'évolution sur les appartements est plus nuancée dans la mesure où les Français ont mis de côté leur projet immobilier et attendent un apaisement de la situation sanitaire. Ce type de bien fait moins rêver.

« Les appartements sans extérieur ont moins la cote. A bien équivalent, un appartement avec extérieur se vendra plus facilement, même un balcon de 2m², c'est toujours mieux que de ne pas en avoir. »

La clientèle n'est pas la même. Si les Parisiens se ruent vers les maisons de ville, ils sont absents sur le marché des appartements qui séduit davantage les Clamartois ou habitants des communes avoisinantes jusqu'alors en location.

Et le haut de gamme ?

Julien Ferri estime un bien haut de gamme à Clamart entre 1,4 et deux millions d'euros.


« Jusqu'à aujourd'hui, Clamart n'était pas une adresse prestigieuse, notamment à côté de villes comme Meudon, Garches ou autres. Clamart demeurait en retrait. Les Clamartois propriétaires d'une maison ne vont pas forcément chercher du haut de gamme juste pour une question de confort.

En revanche, on a de belles demeures qui se sont vendues mais qui sont circonscrites à un micro-marché très fermé. »

Investir à Clamart, c'est maintenant !

Le moment est idéal pour investir à Clamart qui va encore prendre de la valeur. « Il faut prendre un maximum de crédit et investir maintenant car les taux bancaires sont historiquement bas. On vous prête de l'argent quasiment gratuitement ».

L'attraction pour Clamart est renforcée par la mise en place du Grand Paris qui va connecter la ville avec de grands pôles tels que La Défense et la vie parisienne animée. Mais pour l'heure, les prix restent abordables.

« Le Grand Paris n'étant pas encore actif, les prix n'ont pas encore atteint leur sommet, mais les perspectives d'évolution sont là. A l'agence, les biens se louent en moins d'un mois. »


Julien Ferri prévoit l'aboutissement du Grand Paris vers 2025 qui se traduira par des moyens de transport supplémentaires et une nouvelle dynamique. Le Tram T10 liant Antony et Clamart est en train d'être mis en place. De plus en plus de personnes travaillant sur Paris s'installent à Clamart. En un an et demi, la ville a vu ses prix augmenter de 20 à 25% sachant que la hausse la plus importante se situe autour de la gare. Et malgré cet essor rapide, elle a su conserver son âme de petit village convivial.