Au Mesnil-le-Roi, le marché immobilier est dopé par la douceur de vivre

Les Yvelines ont leurs trésors bien gardés, le Mesnil-le-Roi en fait partie, fort d'un marché immobilier attractif qui séduit par son offre de maisons bien que leur disponibilité soit rare.

Comme pour d'autres communes du département, Le Mesnil-le-Roi a été victime de son succès bâti sur de nombreux espaces verts, un dynamisme culturel et la garantie d'un cadre de vie sécurisé. Purnima Luckhee, consultante et auteure Beverly France, avait déjà analysé le marché immobilier sur Maisons-Laffitte dans un précédent article. Elle développe ici celui du Mesnil-le-Roi, commune qui compte un peu plus de 6.000 habitants selon le dernier recensement de l'INSEE en 2019.

Le Mesnil-le-Roi, limitrophe de la Cité du cheval, a des arguments de séduction relativement similaires, comme sa proximité avec la forêt de Saint-Germain, mais son caractère de petit village en fait une ville à part entière.

Le Mesnil-le-Roi, une ville appréciée pour son aspect petit village

Les atouts de la commune sont tels que l'offre est excessivement faible. Les personnes installées déménagent peu. Ainsi, les délais de vente sont quasiment inexistants. Il faut compter 4.000 euros le m².

« Il y a beaucoup de demandes pour très peu de vendeurs. Des programmes dans le neuf, notamment des appartements avec terrasse, ont été lancés dans l'optique de pallier ce manque. »


Le Mesnil-le-Roi a le vent en poupe en raison, entre autres, de la possibilité d'acheter une maison et d'une architecture qui attire les acquéreurs.

« La ville dispose d'une grande quantité de maisons. L'architecture est remarquable aussi avec beaucoup d'haussmanniens et de meulières, il y a de très belles demeures. Avec le covid, beaucoup de personnes ont vendu leur appartement pour acheter une maison avec jardin ou acquérir un appartement plus grand», complète Purnima Luckhee.

En termes de confort, les transports, bus ou tram, relient la ville à Maisons-Laffitte ou à Saint-Germain-en-Laye. Toutes les services sont à proximité.

Quel est le profil des acheteurs ?


Au Mesnil-le-Roi, les acheteurs se distinguent par une proportion de jeunes importante.


« Les acquéreurs ont entre 35 et 45 ans pour la plupart. Il s'agit de couples surtout, qui veulent agrandir la famille. Rares sont ceux qui ont déjà un ou deux enfants. Ils habitent la région et sont en quête de verdure et de tranquillité. Ils recherchent les parcs», rapporte Purnima Luckhee.

Le choix d'une telle acquisition est avant tout motivé par la qualité de vie, reflet de la tendance qui s'observe au niveau national et qui met l'accent sur le nouveau confort de vie.


Qu'attendre de l'année 2022 au Mesnil-le-Roi ?

« Même si ce début d'année a été un peu ralenti, le marché immobilier au Mesnil-le-Roi reste en plein essor. Il y a toujours beaucoup de demandes, j'appelle ce phénomène « un embouteillage de demandes », d'où la volonté de la ville, et même de Maisons-Laffitte, de se lancer dans de nombreux programmes neufs. Les primo-accédants vont peut-être être touchés, mais pas les personnes qui ont les moyens. Le revenu moyen des habitants s'élève à 32.600 euros, ce qui est un revenu conséquent. Quoiqu'il en soit, l'immobilier est un secteur résistant et le Mesnil-le-Roi a un cadre de vie exceptionnel tout en bénéficiant d'une localisation privilégiée », conclut la consultante Beverly France.

14 vues0 commentaire