Rechercher

Art de vivre : l'immobilier haut de gamme comme vestige du passé

Le couvre-feu en fin de journée ou les confinements nous plongent dans une autre temporalité. Le temps n'a plus la même acception et ne recouvre plus les mêmes implications. Pour certains, il s'allonge. Pour d'autres, nos emplois du temps, souvent remaniés par le télétravail, créent de nouvelles adaptations, plus ou moins acceptées.

Dans un précédent article, il a été question de la mise en avant d'une décoration transcendant les frontières des régions ou des pays dans l'optique de décloisonner notre esprit et de l'extraire de la monotonie dans laquelle nous sommes, d'une manière ou d'une autre, tous contraints. On retrouve ce mode de pensée en matière de perception temporelle.

La pierre, qui pourrait sembler froide de prime abord, revêt un caractère vivificateur en adéquation avec sa permanence et son aspect immuable. Elle voyage, non pas matériellement, mais au fil des époques et c'est bien de cette constance dont nous avons besoin. Comment la pierre peut-elle nous réconcilier avec notre époque et ses aléas ?




Une stabilité immanente

L'épisode sanitaire actuel a bouleversé de nombreux acquis. Or, la belle pierre demeure. Elle se dresse autour de nous et nous procure l'assurance que certaines choses ne changent pas. D'ailleurs, les investisseurs se tournent toujours vers l'immobilier aujourd'hui parce qu'il incarne, plus que jamais, son rôle de valeur refuge.

Il nous rappelle que l'histoire perdure et insiste sur notre résilience. Il adopte alors un angle rassurant. La propriété où l'on habite dévoile d'autant plus sa personnalité qu'elle représente un cocon. Elle nous met à l'abri des turbulences et nous offre un réconfort esthétique et douillet. Nos murs ne sont pas que des cloisons, ils renferment des histoires du passé.

Des touches du passé aux airs d'endurance

Il est de bon ton d'opter pour une demeure qui a du cachet non pas seulement pour un caprice d'esthète, mais bel et bien parce que vivre dans un bien dégageant du caractère confère une assurance régénérée aux nouveaux occupants. Par exemple, des poutres apparentes d'époque figurent parmi les détails chics qui nous rappellent qu'un logement est une affaire de solidité et de résistance.

Les espaces s'ajustent au fil du temps. Il est réconfortant de constater que nous sommes capables d'adaptation selon nos besoins et selon les nécessités. Une étable peut devenir un bureau ou un spacieux salon tout en gardant ses caractéristiques d'époque comme sa mangeoire. Cette transformation confère même une certaine aura au bien qui prend de la valeur.

Quand des crises sanitaires influencent l'architecture

Parfois, ce sont les crises qui modifient notre environnement et implantent un nouveau décor. En 1853, Georges-Eugène Haussmann est nommé Préfet de la Seine par Napoléon III. Il souhaite réaménager Paris qui est alors insalubre et a connu une épidémie de choléra causant des dizaines de milliers de morts. Le réseau des eaux en étant responsable, il entame de gigantesques travaux qui ont métamorphosé Paris. La capitale est alors devenue la « Ville Lumière » que l'on connaît maintenant, réputée dans le monde entier.

Notre propriété recouvre de multiples atouts qui se révèlent au fur et à mesure. Ses recoins s'appréhendent lentement, son aménagement se fait au gré de nos envies. Nous modelons nos habitats vers l'avenir et de nouvelles perspectives. C'est pourquoi le marché de l'immobilier haut de gamme se maintient, il est aussi une promesse.

1 vue0 commentaire
 

Formulaire d'abonnement

0 805 035 260

25, Rue du Maréchal Foch
78000 Versailles

  • LinkedIn

© 2011 - 2021 @BeverlyFrance

MediasCit SAS - RCS 531 436 590

Membre n° 45155 de la

FNAIM du Grand Paris

Carte professionnelle T.G.S.

CPI 7801 2019 000 042 816