Rechercher

Art de vivre : l'immobilier de luxe mise sur un effet globe-trotter

Mis à jour : mars 25

Confinements successifs, couvre-feux et télétravail nous obligent à passer davantage de temps chez nous. On y installe des espaces, ou des pièces pour les plus chanceux, dédiés à une activité spécifique : le sport, le coin professionnel, la lecture, un goût de jardin même à l'intérieur. Le logement a été optimisé afin que nous nous y sentions bien. Pourtant, l'envie de s'évader reste présente. On veut repousser les murs et transcender les limites des frontières quelles qu'elles soient.

Comment ajuster notre quotidien et notre intérieur avec des aspirations tournées vers le voyage, le changement d'univers et l'exploration ?



Le dépaysement pour mot d'ordre déco


Afin de contrer la monotonie d'une décoration qui ne serait que le miroir des jours qui s'empilent les uns sur les autres sans une once d'originalité, certains optent pour des couleurs vives faisant honneur soit à la vivacité italienne soit à une touche plus exotique. Les murs se parent alors de papiers peints pimpants et les meubles offrent en écho une atmosphère élégante mais excentrique. Des décoratrices d'intérieur comme Michelle Nussbaumer ou l'aquarelliste Karina Eibatova créent des pièces flamboyantes et sauvages qui sont en elles-mêmes une aventure.

L'idée d'inviter l'inconnu chez soi se retrouve dans la prolifération de la verdure au sein des pièces de sa demeure, dans la cuisine, le salon voire la salle de bains. Le vert n'est pas uniquement affilié à un état d'esprit zen et esthétique, il renvoie à notre besoin de nous reconnecter avec l'environnement et la nature, avec des principes basiques mais vitaux.


Décloisonner les frontières pour se souvenir


Si certains préfèrent un design général mettant en avant une tendance de fond aux fantasmes audacieux dans le choix des couleurs et des motifs, d'autres se prononcent davantage en faveur de la discrétion par des touches clairsemées d'escapades aux quatre coins du monde. L'élégance se loge dans les détails singuliers qui se fondent, en harmonie, dans le décor. Loin des éléments de décoration se retrouvant dans n'importe quel magasin d'intérieur, le must have est un vase, un miroir, une commode, une collection de poupées provenant d'un autre pays ou typiques de régions françaises. Place aux souvenirs de voyage. Le choix de la décoration n'est pas neutre, il est avant tout orienté vers le vivant et la (re)découverte de territoires oubliés.


Vers l'ouverture


Que ce soit vers la nature ou vers les autres, les difficultés sanitaires, d'une manière ou d'une autre, nous ont forcés à nous questionner sur notre rapport au monde et à ce qui nous entoure. L'embellissement des pièces ne se résume pas à une parure. Il reflète notre attachement à des perspectives nouvelles et au déploiement d'une ouverture sincère vis-à-vis d'autrui et de la nature.

Notre art de vivre se fond dans une osmose réinventée et réajustée au quotidien grâce à des indices parsemés sur nos étagères et nos murs. Bien que l'évasion soit avant tout physique, elle prend naissance dans nos habitudes et notre façon de concevoir le monde au jour le jour. Et ce cheminement commence chez nous, alors entouré de celles et ceux qui nous sont proches.

2 vues0 commentaire